Définition de Centre Social

Le centre social est un équipement de proximité à vocation sociale accessible à l'ensemble de la population. Il est un acteur d'animations de la vie locale et d'interventions sociales en offrant des services aux familles : accueil, animations, activités et interventions sociales collectives et novatrices.

 

D’après la circulaire de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) datant du 20 juin 2012, les quatre missions caractéristiques des centres sociaux sont d’être :

  • un équipement à vocation sociale globale,
  • un équipement à vocation familiale et plurigénérationnelle,
  • un lieu d’animation de la vie sociale,
  • un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices.

 

Son objectif permanent est la recherche du mieux vivre dans la cité, le quartier ou le village, en permettant à chacun d’être acteur et citoyen, la participation active des habitants étant stimulée en permanence.

 

HISTORIQUE

Fin du XIX et début du XX siècle : Les premiers centres sociaux sont apparu (En Angleterre et en France) pour répondre à ce que l’on appelait « la question sociale » face à la pauvreté et la précarité de familles et des individus  qui subissaient les contrecoups de l’industrialisation. Ce sont plutôt des œuvres de charité (patronales ou confessionnelles).

Les maisons sociales puis résidences sociales situées dans plusieurs quartiers de Paris et de sa banlieue sont les véritables ancêtres des centres sociaux. La loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat (1905) permet la sécularisation et la laïcisation des structures.

1922 : C’est Marie-Jeanne Bassot fondatrice de la Résidence sociale de Levallois Perret qui fonde en 1922 la FCSF (Fédération des centres sociaux de France). En 1931, la FCSF est reconnue d’utilité publique, mais se pose déjà le problème des financements des centres sociaux.

Très tôt les centres sociaux se démarquent de la simple dimension « assistentielle » pour une conception de « l’action sociale » novatrice en mettant en avant la prévention, l’éducation, la promotion sociale.

Après la seconde guerre mondiale :  Les centres sociaux se multiplient en particulier dans les nouveaux centres urbains comme équipements de proximité à vocation familiale (avec des financements CAF). Le réseau se développe aussi.

En 1967 : Les « Centres sociaux » prennent le nom de « Centres sociaux et socioculturels » (montrant ainsi les centres sociaux s’inscrivent clairement dans le champ de l’éducation populaire et de la culture).

Fin des années 60 : Cette période marque une étape importante de l’histoire des centres sociaux : celle de la reconnaissance d’une « fonction d’animation globale et de coordination » des centres sociaux. Cette fonction d’animation globale constitue l’ensemble des taches qui permettent de faire vivre un projet participatif : le pilotage du centre, l’accueil des habitants, l’animation collective … enfin tout ce qui n’est pas spécifiquement des actions.

1972 : Cette reconnaissance de principe du projet centre social se double en 1972 d’une reconnaissance économique sous la forme d’une prestation de service de la CNAF (comme il y a des prestations familiales pour les familles) liée à l’agrément « centre social ».

Cette contractualisation/agrément bilatéral rendra possible d’autres contractualisations locales pluripartenariales et pluriannuelles ouvrant le projet centre social au développement social local.

Print Friendly, PDF & Email