L’association Couleurs Espoir au Pontet a obtenu son agrément Espace de Vie sociale en janvier 2020. Cette association, dont son champ d’intervention principal est l’apprentissage du Français, a maintenant élargi son champ d’actions.

En effet, un Espace de Vie Sociale (EVS) est une structure de proximité qui touche tous les publics, a minima, les familles, les enfants et les jeunes. Il développe prioritairement des actions collectives permettant le renforcement des liens sociaux et familiaux, et les solidarités de voisinage ainsi que la coordination des initiatives favorisant la vie collective et la prise de responsabilité des usagers. 

 

En 2020, à l’issue du diagnostic de territoire établi pour l’agrément. Il est apparu un manque de partage entre les habitants du territoire et un besoin de mixité, notamment avec les primo arrivants du territoire… L’idée est donc d’offrir des occasions de se rencontrer, à travers deux axes forts : le dialogue au centre de chaque action, entre les habitants, mais aussi en intrafamiliale et l’intégration, avec l’apprentissage du Français et la transmission des codes culturels, toujours au centre des pratiques.

Les actions se déploient à travers 5 pôles d’interventions:

  • Le linguistique 
  • La culture
  • La santé
  • L’accès au droit
  • La parentalité

 

Laure Paqueteau, salariée permanente, nous révèle que la force de l’association couleurs espoir est le partenariat. Toutes les actions sont pensées avec les différents acteurs du territoire pour véritablement répondre aux besoins des habitants. Le maillage entre les institutions et les associations offre une veille sociale partagée et permet de créer des projets complets, visant un accompagnement touchant différents domaines, cadre de vie, bien être, co-éducation… tout en offrant aux personnes qui en ont besoin l’occasion de pratiquer le français en étant en immersion quotidiennement.

Sur la question de santé, plusieurs actions phares permettent d’entrevoir la richesse des actions de cet E.V.S :

Le projet “Activ’ pour elles” en partenariat avec l’association Siel bleu est financé pour permettre aux femmes des quartiers prioritaires (de 15 à 50 ans) un parcours adapté, avec des suivis individuels et collectifs sur l’activité physique, la nutrition et l’éco santé (en lien avec l’environnement et la santé). Ainsi, des femmes aux foyers se retrouvent régulièrement et à travers ces pratiques, prennent confiance en elles et apprennent à dépasser leurs freins physiques et morales. Comme le témoigne Hanane, une participante arrivée depuis trois mois en France: “ce sont les seules occasions que j’ai de parler Français, à la maison je parle arabe et italien. En plus cela me permet de rencontrer des personnes de mon quartier, de me faire des amies, de prendre soin de moi, de sortir et de connaître la France.” 

 

Pour la prévention et la préservation de la santé, plusieurs ateliers sont proposés, toujours adaptés au public, comme du Yoga et du Shiatsu proposés quotidiennement avec l’association Intervalles Shiatsu. Ces ateliers sont proposés aux habitants par petits groupes de huit personnes, composés principalement de femmes et/ou mixte pour le Shiatsu. En perspective les jeunes filles et les familles devraient bénéficier aussi d’ateliers… 

Le planning familial propose également huit interventions par an sur les violences faites aux femmes, l’estime de soi et des rendez-vous médicaux. Un goûter dans les locaux du planning permet aux habitants d’identifier le lieu.

 

Le volet culturel est lui aussi riche en activités et projets !

Les partenaires sont notamment le Festival d’Avignon,  les Beaux-Arts et la DRAC,  l’association l’antre lieux, le Grand Avignon, etc… Dans ce cadre, il y a de nombreuses sorties mais aussi des résidences permettant aux artistes de venir travailler dans les quartiers prioritaires avec plusieurs projets touchant différents publics. Par exemple, une écrivaine psychanalyste est venue rédiger des poèmes, d’abord individuels puis collectifs avec des mères de famille qui ont parlé de leur enfance. Les enfants de l’école les ont, ensuite,  mis en musique lors d’une fête de restitution. Le portrait des femmes a été projeté et le poème lu.

 

Concernant l’accès au droit et l’accueil, deux intervenantes proposent des permanences tous les 15 jours pour donner de l’information aux personnes ayant des difficultés pour la naturalisation ou la régularisation de leurs droits. Il y a aussi un travail d’orientation en partenariat avec l’accompagnement vers les institutions avec par exemple des visites, avec les familles, de lieux comme le centre de loisirs, la crèche ou LAEP pour permettre aux parents de découvrir les différents dispositifs et pouvoir être plus autonomes. 

 

Enfin, le pôle linguistique fourmille lui aussi ! Avec des bénévoles impliqués par binôme et un partenariat avec la plateforme linguistique de nombreux ateliers permettant l’apprentissage du Français oral et écrit sont proposés. Les groupes du soir sont particulièrement appréciés, de 18h à 20h, ils sont mixtes hommes/femmes et accueillent des publics de différentes cultures. Ils permettent aux personnes qui travaillent d’y avoir accès et offrent un vrai moment de mixité. 

Des actions festives vont aussi être déployées prochainement, en lien avec les partenaires locaux, l’idée est d’investir le quartier avec des actions pied d’immeuble festives. L’E.V.S est actuellement à la recherche d’un adulte relais pour effectuer cette mission.

Enfin le C.L.A.S primo arrivant, mis en place avec les établissements scolaires du Pontet et en déploiement avec le collège permet lui aussi d’illustrer le partenariat, mis en place suite aux réunions P.R.E (programme de réussite éducative). Certains enfants primo arrivants ciblés par les professeurs et professionnels peuvent bénéficier d’un accompagnement spécifique à leur besoin offert par l’E.V.S, à travers des activités culturelles, sportives et de loisirs. Ce travail en lien avec les établissements scolaires a aussi permis aux professeurs de s’impliquer dans la vie de l’association. Cet été, deux professeurs ont donné des cours de français bénévolement aux mamans. La boucle est bouclée et cette association riche en bénévoles et en projets a encore une longue vie devant elle.