Mobilisation en faveur du Compte personnel de formation (CPF)

La nouvelle loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », dont plusieurs dispositions entrent en vigueur au 1er janvier 2019, va profondément modifier le Compte personnel de formation (CPF).

L’année prochaine, les heures CPF feront place aux euros. C’est l’une des mesures phares de cette réforme. Ce changement a été souhaité dans un double objectif : favoriser une meilleure appropriation du dispositif par ses bénéficiaires et mieux correspondre aux offres de formation.

La loi prévoit la conversion en euros des heures inscrites sur les CPF au 31 décembre 2018. Pour chaque salarié, la réserve d’heures DIF* non utilisées et CPF acquises sera donc monétisée. Pour ce faire, les heures DIF doivent obligatoirement figurer sur les compteurs avant cette date. Si elles n’y figurent pas, elles ne seront pas prises en compte dans la conversion en euros et seront perdues. Par conséquent, il est important que tous les salariés de la branche activent leur CPF. Or à ce jour, nombreux sont ceux à ne pas l’avoir encore fait.

Nous vous encourageons donc à informer et aider vos salariés à activer leur CPF via le compte personnel d’activité (CPA)** et à inscrire leurs heures acquises au titre du DIF sur leur compte s’ils en disposaient au 31 décembre 2014.

Pour ce faire, il faut se connecter sur le site : www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public , le salarié doit s’identifier avec son numéro de sécurité sociale, choisir une adresse courriel et un mot de passe.  Son compte activé, il doit inscrire son solde d’heures de DIF indiqué sur son attestation. Ceci est strictement déclaratif à ce stade, l’attestation lui sera demandée dès lors qu’il entamera des démarches pour effectuer une formation.

Vous trouverez ci-après, un tutoriel proposé par le ministère du Travail et de l’Emploi pour vous guider.

À NOTER : Un de vos salariés souhaite mobiliser son CPF, ou vous envisagez un projet de formation co-construit mobilisant ce dispositif, sachez que les dossiers CPF déposés à Uniformation avant le 31 décembre 2018 pour un démarrage de la formation sur toute l’année 2019 seront financés aux conditions 2018, donc en heures et avec l’abondement de 12 € par heure de formation.

Journée Le Français pour tous le 18 octobre 2018

Il y a quelques années, suite à l’interpellation de plusieurs fédérations de notre réseau, la Fédération des centres sociaux de France, le Secours Catholique, la CIMADE et Radya ont créé le collectif « Le Français pour tou·te·s ». Celui-ci revendique le droit à l’apprentissage du français pour toute personne qui en a besoin.

Le 18 octobre 2018 le collectif invite à organiser de nombreuses actions dans l’espace public –des ateliers de français dans la rue par exemple avec les participants de nos ateliers (voir l’exemple de ce qui a été organisé ce printemps par la Fédération des centres sociaux de Paris : https://www.humanite.fr/videos/un-meme-mot-dordre-le-francais-pour-toutes-et-tous-652966)

Un kit de préparation afin d’organiser diverses actions se trouve ici

Cafés citoyens et permanences du PIJ

L’équipe du centre social Lou Tricadou s’est joint à l’équipe du Point Information Jeunesse afin de mettre en place des cafés citoyens.

Lors de ces temps de rencontres ouvert à tous, des débats sur l’actualité citoyenne seront mis en place.

Suivront les présentations des différents dispositifs d’engagement citoyen pour le 16 – 25 ans.

De 15h à 17h dans les locaux du centre social Lou Tricadou (35 rue du Collège)

  • Mercredi 10 octobre 2018
  • Mercredi 14 novembre 2018
  • Mercredi 12 décembre 2018

De nouvelles permanences du Point Information Jeunesse sont mises en place dans les locaux du centre social Lou Tricadou – Pous du Plan de 9h à 12h – 04 90 60 27 41

  • Mercredi 19 septembre
  • Lundi 15 octobre
  • Lundi 12 novembre
  • Lundi 10 décembre

Dans les locaux des Amandiers Elephants de 9h à 12h – 04 90 60 27 72

  • Jeudi 20 septembre
  • Jeudi 18 octobre
  • Jeudi 15 novembre
  • Jeudi 13 décembre

L’enclave Hip Hop

L’enclave Hip Hop revient cette année pour une troisième édition

Le samedi 22 septembre 2018 à partir de 14h (et non 15h sur le tract) à l’espace Jean-Baptiste NIEL à VALREAS.

Au programme:

  • Battle de danse
  • Showcase avec la participation de Don Shoa (Fonky Family) et Dj Djel

 

Convention d’Objectifs et de Gestion de CNAF 2018 – 2022

La sixième convention d’obecjtifs et de gestion CNAF a été voté par le conseil d’administration de cette dernière.

Trois objectifs principaux ressortent :

– Agir pour le développement des services aux allocataires

–  Garantir la qualité et l’accès aux droits en modernisant le modèle de production du service

– Mobiliser les personnels et moderniser le système d’information.

Plusieurs éléments ont été abordé concernant le champ d’action des centres sociaux.

 

Programmes d’activités des centres sociaux

Retrouvez ici l’ensemble des activités proposées par les centres sociaux du Vaucluse

 

COG 2018-2022

Dans le cadre de la convention d’objectifs et de gestion de la CNAV 2018-2022, un partenariat clé est mis en place entre l’Assurance retraite et les centres sociaux.

L’assurance retraite accompagnera les centres sociaux pour renforcer une offre en prévention adaptée aux seniors et à leur environnement. Elle soutiendra les initiatives résultant de la démarche Monalisa et d’autres initiatives mises en œuvre dans les territoires pour lutter contre l’isolement des âgés.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de la convention ici

Rapport Borloo – Propositions de la Fédération des Centres sociaux de France

Suite à la présentation du rapport de Jean-Louis Borloo « Vivre ensemble, vivre en grand – pour une réconciliation nationale », la FCSF a transmis à l’Elysée une note co construite avec le réseau, visant à faire des propositions au Président de la République avant son intervention du 22 mai sur la Politique de la Ville.

Le Directeur de Cabinet de Jacques Mezard a pu être rencontré en ce sens et les propositions avancées par la FCSF ont reçu un accueil favorable.

Notre proximité avec les habitants, notre capacité à aller vers, les réponses que nous savons construire avec les habitant.es et les partenaires, notre approche du développement social local et du développement du pouvoir d’agir sont perçues comme de véritables plus-values pour les territoires par nos interlocuteurs.

Retrouvez ici la note de la FCSF